in

Point de contrôle en Market Profile : Comment l’utiliser en trading ?

Le Point de Contrôle (POC pour Point of Control) constitue, avec la Zone de Valeur, l’un des outils majeurs du Market Profile.

Rappel de base sur le Market Profile

Le Market Profile est une représentation graphique qui entend indiquer quels sont les prix qui ont été acceptés ou rejetés par le marché.

En fonction du profile qui se dessine à mesure que la session passe, le trader peut identifier les niveaux les plus stratégiques pour entrer et sortir de position.

Le Point de contrôle : l’indicateur clé du market profile

Le Point de Contrôle occupe une place centrale de cette représentation graphique puisque le POC présente le prix sur lequel le marché a passé le plus de temps.

Avant d’aller plus loin, il est crucial de rappeler que Peter Steidlmayer, l’inventeur du market profile, a utilisé le temps comme une mesure du volume.

A l’époque, la technologie ne permettait pas aux opérateurs d’avoir accès au volume des échanges en temps réel.

Il a fallu donc trouver un moyen de mesurer le volume d’échange autrement et c’est là que le temps a été considéré.

L’explication est plutôt simple : quand l’offre et la demande se matchent, le prix n’évolue que très peu puisque la liquidité neutralise l’agressivité. Par exemple, les limites vendeuses parviennent à absorber à les order market acheteurs et vice-versa.

Plus le marché passe du temps sur un prix, plus nous sommes en droit de penser que ce prix facilite les échanges et donc que le volume y est conséquent.

Ainsi, sans avoir accès au data des volumes, vous pouvez, à l’aide d’un Market Profile, déterminer les prix acceptés (plus du volume) et rejetés (moins de volume).

Le prix le plus travailllé, càd le prix sur lequel le marché a passé le plus de temps est donc le Point de Contrôle. On peut le considérer comme la fair value, le juste prix en quelque sorte.

Comment s’utilise le Point de contrôle en trading ?

Le Point de contrôle a plusieurs utilisations possibles.

Intraday : En intraday, les opérateurs peuvent jouer des retours sur le POC. Dans un marché en range (balancé), les prix qui s’éloignent de la valeur ont tendance à la rejoindre ensuite. Le marché n’a pas vocation à faire du directionnel pendant ses phases, conséquence de quoi, quand le prix devient trop haut/trop bas, les prix opportunistes sont saisis par les opérateurs qui jouent un retour sur le POC.

En swing : Les points de contrôle sont aussi utiles pour capter des variations plus longues. Ils agissent à la fois comme support & résistance ainsi que comme “aimants”. Un POC peut donc être l’occasion de rentrer à un prix avantageux lors d’un retracement ou servir comme objectif de sortie pour l’un de ses trades.

Concepts avancés sur le Point de Contrôle

 

Prominent Point of Control (PPOC) : Un POC proéminent est un point de contrôle épais qui comprend donc plusieurs TPOs. De manière générale, ces POCs doivent être perçus comme plus robustes. A l’inverse, un point de contrôle “maigre” que l’on retrouve dans une phase directionnelle doit être considéré comme faible.

Dans un marché directionnel, il n’y a par définition pas de fair value, les POC affichés par le Market Profile doivent donc être considérés avec prudence.

A l’inverse, dans les phases balancées (donc les phases de range), les opérateurs s’accordent sur la valeur. Plus le POC est proéminent, plus il est à considérer. Par un exemple, un PPOC qui n’a toujours pas été testé sera un niveau de support/résistance plus solide.

Virgin POC : Les point de contrôle vierges sont les POC des sessions qui n’ont pas été encore restestés. De manière générale, il est très fréquent de voir le marché retourner sur des POC précédents puisque ces zones de fair value agissent en tant qu’aimant. Un Virgin POC peut être utilisé en tant que support et résistance pour se positionner ou sortir d’une position.

Leave a Reply

Your email address will not be published.